Advese et le Lean Six Sigma : « au-delà d’une méthode, ce sont les Hommes et les Femmes de l’entreprise qui portent les solutions de la Performance »

C’est en écoutant nos clients, c’est en analysant nos méthodologies et nos démarches de conseil que nous avons acquis la conviction que ces méthodologies d’amélioration continue issues du monde industriel avaient tout leur sens dans les filières de la DAF et de la DSI et ceci quel que soit le domaine d’activité.
Parce que la recherche de la qualité et de temps pour les collaborateurs est une quête permanente, parce qu’au centre de tout processus il y a le client et le collaborateur, nous utilisons depuis 2009 le Lean 6 Sigma dans le cadre de nos missions.
Nous ne nous considérons pas comme les experts de la méthodologie, cependant nous avons mené un travail avec des Master Black Belts pour intégrer les éléments de cette « boîte à outils » les plus pragmatiques et les plus adaptés aux be-soins des filières DAF et DSI.
Le Lean 6 Sigma remet le collaborateur au centre de l’identification des dysfonctionnements et des points de progrès, ainsi qu’au centre de la mise en œuvre de ces plans d’amélioration continue. Ce n’est pas le grand soir de la productivité, mais c’est une productivité et une amélioration durables. Cette démarche repositionne aussi les enjeux du processus, de l’organisation : vers « un meilleur service client » et pas autre chose.
Nous revisitons régulièrement, dans le cadre de nos travaux internes, notre offre et nos démarches sur le sujet et nous animons des conférences, ateliers et séances de formation. Forts de plus de 15 missions de référence sur ces sujets, nous sommes heureux de vous présenter une synthèse de notre méthode ainsi que quelques cas clients de référence.

Le Contexte et vos Enjeux

Le Lean Six Sigma s’est développé dans les années 1990 en fusionnant les approches Lean (inventée par Toyota) et Six Sigma (inventée par Motorala) appliquées et développées depuis les années 1960.
Aujourd’hui, le Lean 6 Sigma est un incontournable des méthodologies d’amélioration :

  • L’effet de mode de la fin des années 90 et début des années 2000 semble un peu passé et nous sommes rentrés dans une phase de maturité de son utilisation
  • La méthodologie est en déploiement dans de nombreuses entreprises et au-delà du secteur industriel

Plus qu’un dogme rigide à imposer, nous préconisons d’utiliser le Lean Six Sigma comme un ensemble de bonnes pratiques de bon sens, que la méthode permet de mettre en musique. Advese la perçoit comme :

  • Souple et facile à appliquer
  • Comprenant de nombreux outils applicables au sein des DSI comme des DAF
  • Portant des enjeux de management permettant l’amélioration continue
  • Remettant les collaborateurs et les clients au centre du processus

Les Enjeux des DAF

Les attentes des clients internes et externes ne sont pas toujours entendues ou servies : un recentrage sur la notion de « valeur client » est nécessaire.
La filière finance cherche des leviers de productivité dans ses équipes pour :

  • Répondre aux besoins passés et futurs de ses clients internes,
  • Se concentrer sur les analyses ; sortir de la production

La filière finance « court » après la qualité des chiffres et la pertinence des analyses :

Dans certains cas la filière finance doit réduire la variabilité (des anomalies) pour être plus efficace Et ce, quelle que soit l’organisation retenue (externalisée, décentralisée, avec CSP…)

Par ailleurs, dans le cadre de la « digitalisation » des processus, les conditions sont favorables à l’utilisation du Lean pour générer l’amélioration des processus et des flux et la déployer :

  • Les enjeux sont ceux de l’appropriation, de l’optimisation sur les outils (notamment ERP)
  • La maturité sur les ERP encourage à décloisonner, donc à travailler par flux et non plus uniquement en silo

Les Enjeux des DSI

Les contraintes actuelles et récurrentes (externalisation, concurrence, cloud, exigences internes, attentes métier, plans de performance…) poussent les DSI à justifier leur valeur apportée à l’entreprise et à faire de l’alignement stratégique. La filière SI cherche à passer dans une logique de service client :

  • La plupart des DSI ont mis en place des processus en standardisant les pratiques de type ITIL, COBIT…
  • La DSI doit mettre la qualité de service au coeur des préoccupations de ses équipes
  • La DSI doit s’organiser pour viser l’amélioration continue

L’agilité de la DSI devient un enjeu :

  • Dans des contraintes budgétaires fortes face à des métiers qui ont du mal à exprimer leurs besoins
  • Avec des SI parfois plus complexes que la demande et des SI historiques à maintenir (dette technique)

Les enjeux autour du Digital (Cloud…) nécessitent des modifications en profondeur des processus de la DSI afin qu’elle puisse s’aligner sur les nouvelles stratégies de Groupe sur les sujets IT, et répondre à une demande d’agilité croissante tout en fournissant une qualité de service élevée.

Auteur : Caroline Couesnon – Associé Mazars